Safety First chez la Loterie Nationale

La Loterie Nationale garantit à ses joueurs un service de très haute qualité. Pour la Loterie Nationale, il est d’une importance considérable que ses clients jouent en toute honnêteté, en toute sécurité et en toute confiance. C’est pourquoi la Loterie Nationale met tout en œuvre afin de garantir à ses joueurs un service de très haute qualité. Arnaud Hermesse, Chief Retail Officer à la Loterie Nationale, nous a accordé un entretien au sujet de la protection du joueur.

Radar: Quelles garanties de fiabilité et de sécurité la Loterie Nationale offre-t-elle à ses joueurs aux billets à gratter ?

Arnaud Hermesse: Garantir la fiabilité et la sécurité des jeux est une des choses les plus importantes pour tous les employés de la Loterie Nationale. Afin d’assurer cela, nous exigeons des procédures de qualité et de sécurité particulièrement pointues. A cet égard, seuls quelques imprimeurs dans le monde sont capables d’imprimer des billets à gratter répondant à notre niveau d’exigence. Ceux-ci sont situés principalement au Canada et aux Etats-Unis.
Tout au long du processus d’impression, des experts assurent un contrôle de qualité afin d’évaluer l’intégrité intrinsèque des billets et ce, à toutes les étapes de la production. Chaque livraison de billets à gratter est accompagnée d’un rapport d’audit interne qui démontre le respect à 100% du plan des lots, d’un rapport indépendant d’audit externe qui démontre que la programmation du jeu est en phase avec les spécifications approuvées dans les cahiers des charges et des paquets tests sont analysés avant la commercialisation du jeu.

Par ailleurs, nous faisons appel à un laboratoire indépendant pour soumettre les billets à gratter à des tests de sécurité physiques et chimiques. Ces tests portent notamment sur les contrôles :

  • Des effets de solvants, produits chimiques… sur le billet à gratter et la couche  opaque 
  • De la résistance du billet à la lecture de données (solvants, thermique, microscopique, lumière polarisée, rayons X….) 
  • De la résistance du billet à gratter au retrait de la couche opaque et à son emplacement (microchirurgie, tape lift…) 
  • De la résistance du billet à gratter à toute modification (suppression, ajout, remplacement de données, reproduction ou modification…)

Radar: Opérez-vous des contrôles de votre réseau de vente ?

Arnaud Hermesse: Nous attendons bien évidemment de la part de nos partenaires commerciaux (ndlr : les vendeurs dans les points de vente physiques) qu’ils aient en toutes circonstances un comportement irréprochable envers nos joueurs. L’expérience démontre que, hormis quelques exceptions, c’est pratiquement toujours le cas et je m’en réjouis bien évidemment.
Pour nous assurer que tout se passe correctement au niveau des transactions informatiques enregistrées par les terminaux « Altura », nous avons mis en place des outils de contrôle performants. Ainsi, lorsque ceux-ci détectent des transactions sortant de la normalité, des alertes s’activent et donnent lieu à des vérifications approfondies afin d’en déterminer la nature et les causes possibles. Dans la plupart des cas, les transactions informatiques « anormales » s’expliquent par des manipulations accidentelles de la part des exploitants des points de vente. Dans ce cas, nous prenons contact avec les exploitants concernés afin de leur expliquer la situation et de leur donner les recommandations voulues.
Dans certains cas, dont il convient une fois encore de souligner la rareté, les vérifications pointues opérées par nos services démontrent que certaines transactions informatiques anormales revêtent un caractère intentionnel et manifestement indélicat. Il va sans dire que pour la Loterie Nationale, qui rappelons-le est un opérateur de jeu professionnel et responsable, ces cas sont intolérables. Nous ne manquons dès lors pas de prendre les mesures qui s’imposent en vue de protéger les intérêts de nos joueurs. Le cas échéant, nous pouvons être amenés, selon le cas, à mettre un terme sur-le-champ à la collaboration avec l’exploitant du point de vente incriminé et à aviser des faits les instances judiciaires.

Radar: Quels conseils donnez-vous aux libraires par rapport à l’organisation des cagnottes ?

Je me réjouis bien sûr toujours de l’organisation de cagnottes par les libraires. Ces cagnottes sont l’occasion pour un point de vente de mieux connaître sa clientèle, tout en procurant des chances de gain plus élevées aux joueurs en groupe par rapport à un joueur individuel. Toutefois, comme nous l’avons déjà communiqué à maintes reprises via divers canaux, un libraire doit prendre certaines précautions lorsqu’il organise une cagnotte afin d’assurer son bon déroulement. Il faut en effet savoir qu’en cas de litige survenant entre les membres d’une cagnotte, la Loterie Nationale n’intervient pas dans ce litige (cela est précisé dans les règlements de chaque jeu de tirage). 
Parmi les précautions, dictées par le bon sens, que je recommande aux libraires de prendre, je peux citer les suivantes : connaître les membres de la cagnotte de façon à pouvoir les contacter en cas de problème (et particulièrement si la cagnotte ne peut être jouée !), régler à l’avance ce qu’il se passera en cas de gain et remettre à chaque membre de la cagnotte une copie du ticket de jeu. L’application de ces quelques conseils permettra déjà d’éviter de nombreux problèmes.
Permettez-moi aussi de rappeler à vos lecteurs le fait, parfois méconnu, qu’en cas de gain à une cagnotte, la Loterie Nationale ne reconnaît légalement qu’un seul gagnant (à savoir le porteur du ticket de jeu). Nous n’effectuons qu’un seul paiement sur le compte indiqué par le gagnant reconnu.

Découvrez Lottery Club

Etes-vous déjà membre ?
Mes données
Mot de passe oublié ?

Nouveau chez Lottery Club ?
Devenir membre