La Flèche brabançonne 2018

  • 25-04-2018
Axelle, notre journaliste "roulante", suit les courses pour Lotto en première ligne.
Elle partage ses expériences ici sur notre site.
 

Le mercredi 11 avril : Jour J. La tension était à son comble au sein de l’équipe Lotto Soudal qui nourrissait de grands espoirs pour cette journée. Quant à moi, je me suis réveillée très tôt le matin avec le pressentiment que nous allions gagner.

Accompagnée de Bjorn, responsable du sponsoring cycliste de la Loterie Nationale, je suis arrivée tôt (plus ou moins réveillée) à l’hôtel dans lequel les coureurs venaient de passer la nuit. Mais ma fatigue des premières heures s’est très vite transformée en enthousiasme à la vue des bus et autres véhicules Lotto Soudal.

Tout l’entourage de nos coureurs s’activait à tartiner des sandwiches, à préparer les vélos pour la victoire, à réviser le parcours… C’est incroyable le nombre de personnes qui travaillent dans les coulisses d’une équipe cycliste. On dirait un cirque itinérant : kitchenette (avec cuisinier), machines à laver, douches et WC, tout est prévu. Un membre du staff Lotto Soudal nous révèle : "un bus comme ça coûte au moins le double d’un bus ordinaire, et l’équipe en a trois".


Un solide petit-déjeuner

À l’hôtel, j’ai eu l’occasion de prendre le petit-déjeuner avec les coureurs, en compagnie de quelques Captains of Cycling et de leurs invités. Le petit-déjeuner avait beau être varié, j’ai tout de même remarqué que les coureurs avaient apporté ce qu’ils ont l’habitude de manger. Tiesj a bien aimé sa crêpe :).

 

Mais outre les céréales et les crêpes, la Flèche brabançonne figurait également à notre menu : un parcours jalonné de 27 côtes qui sillonne notre belle province du Brabant au départ de Leuven. La Flèche brabançonne est connue pour donner le coup d’envoi de la seconde partie des classiques printanières. C’est aussi le moment préféré de pas mal de coureurs Lotto Soudal.

Avant d’arriver à Leuven pour la présentation de l’équipe et le départ de la course, nous avons encore eu le temps de jeter un rapide coup d’œil à l’intérieur du bus. Celui-ci est équipé d’une kitchenette, de 2 WC et d’une douche. De son côté, le chauffeur du bus a également la tâche de préparer les ‘recovery shakes’ pour aider les coureurs à récupérer après l’effort, le cas échéant.

Eric Vanderaerden 

Nous avons tous pris place à bord du minibus VIP et avons a roulé toute la journée avec Eric Vanderaerden, coureur professionnel dans les années 80. Il nous a conduits jusqu’aux meilleurs spots pour encourager les coureurs. Sur la route, il nous a fait part de son expérience en tant que chauffeur. Il fait toujours de son mieux pour que les invités VIP profitent à fond de leur journée. Comme tout le monde, il attendait beaucoup des performances de l’équipe Lotto Soudal. Il m’a même dit : "Tiesj Benoot et Tim Wellens vont jouer un rôle très important jusqu’à Liège-Bastogne-Liège". Le plus beau moment de sa carrière de chauffeur du bus VIP : la victoire d’André Greipel il y a deux ans sur les Champs-Élysées. Il m’a confié, non sans fierté : "Cela m’a donné la chair de poule parce que moi aussi j’ai gagné sur les Champs-Élysées. Il m’a fait revivre ce beau moment".

 

La flèche Wellens

Finalement, mon pressentiment de ce matin s’est avéré juste… Lotto Soudal a tout simplement dominé la course. Ce fut donc une journée plus que réussie avec en prime la victoire de Tim Wellens. La chanson 'I’m so excited and I just can’t hide it' traduit parfaitement ce que j’ai ressenti à ce moment-là. Je n’oublierai jamais cette journée.

 
samedi 22 septembre

1.000.000 € *
à gagner

1.000.000 € * à gagner
samedi 22 septembre
Découvrez Lottery Club

Etes-vous déjà membre ?
Mes données
Mot de passe oublié ?

Nouveau chez Lottery Club ?
Devenir membre