Besoin d'aide ?

Pour toute question sur la dépendance au jeu, appelez un de ces numéros :

Clinique du jeu
CHU Brugmann

Place Van Gehuchten 4
1020 BRUXELLES
Tél : 02 477 37 70
www.cliniquedujeu.be

Saint-Luc
Clinique des troubles liés à internet et aux jeux (CTIJ)

Avenue Hippocrate 10
1200 BRUXELLES
Tél : 02 764 21 60
www.saintluc.be

Service de Prévention de la Ville de Mons
Programme de Prévention et de réduction des risques liés aux assuétudes

Rue de la Seuwe 15
7000 Mons
Tél. 065 31 90 19

Aide et conseils

Le jeu doit rester un plaisir. D’où l’importance pour le joueur d’adopter un comportement sain vis-à-vis des jeux d’argent. Certains joueurs n’y parviennent pas toujours. Divers facteurs peuvent entraîner une dépendance au jeu : problèmes financiers, problèmes relationnels, perte d’emploi ou de revenus, dépression, abus d’alcool, solitude… N’oubliez jamais que les jeux de hasard et d’argent n’apportent pas une solution à ces problèmes.

Vous avez des problèmes de jeu excessif ou de dépendance au jeu ? Parlez-en à votre partenaire, vos amis ou votre médecin.

Conseils aux joueurs

Comment être un joueur responsable et le rester ?

  • Ne jouez pas à tout prix pour gagner de l’argent.
  • N’oubliez pas que le risque de perdre est plus grand que la chance de gagner.
  • Admettez que vous n’avez aucune influence sur le jeu.
  • Sachez qu’il est impossible de prédire les résultats du jeu.
  • Fixez-vous une limite et ne la dépassez pas.
  • N’empruntez jamais d’argent à vos proches ou vos amis pour jouer.
  • Ne jouez jamais avec l’argent du ménage.
  • N’essayez pas de compenser vos pertes en rejouant.

Conseils au joueur abstinent

Un joueur abstinent est une personne qui parvient à maîtriser son envie de jouer après une période de dépendance au jeu ou des problèmes de jeu. Le besoin de jouer se fait toutefois régulièrement sentir.

  • L’envie de jouer vous prend ? Restez calme et respirez doucement.
  • Apprenez à rester maître de vos émotions et à ne plus vous laisser guider par elles.
  • Téléphonez ou parlez à quelqu’un, détournez votre attention du jeu.
  • Consignez vos pensées et vos émotions par écrit.

Conseils pour l’entourage

Le joueur n’est souvent pas conscient de son problème. Il minimise ou nie la situation.

Quelle attitude adopter face à une personne dépendante au jeu ? La situation n’a rien de simple. Il est toutefois crucial de maintenir le contact et de rester ouvert à la communication.

  • Restez neutre. Ne l’accusez pas et ne lui faites pas de reproches.
  • Ne l’aidez pas financièrement.
  • Essayez de réfléchir aux situations qui le poussent à jouer (dettes, problèmes relationnels ou professionnels).
  • Prêtez-lui une oreille attentive lorsqu’il manifeste son envie de soigner sa dépendance.
  • Encouragez-le à se faire aider par un professionnel ou à rejoindre un groupe d’entraide.