Ascenseur émotionnel chez Lotto Soudal

De la joie intense au profond chagrin chez Lotto Soudal

Notre équipe Lotto Soudal a connu un été extrêmement mouvementé, l'aternance de bonnes mais aussi d'effroyables nouvelles lui ayant fait vivre un véritable ascenseur émotionnel. Revenons sur ces moments...

Tout avait merveilleusement commencé avec une prolongation et une révision à la hausse du co-sponsoring de Soudal et de G&V suivies d'un excellent Tour de France. Nos coureurs n'ont certes pas réussi à s'emparer du maillot jaune à Bruxelles mais sont montés en puissance lentement mais sûrement, ce qui leur a valu pas moins de 4 victoires d'étape : trois pour notre spécialiste australien du sprint, Caleb Ewan, et une pour notre éternel baroudeur, Thomas De Gendt, après un tour de force qui a laissé bouche bée tous les amateurs de cyclisme.


Puis, en un éclair, l'équipe est passée du septième ciel à l'enfer. La chute fatale de Bjorg Lambrecht plongea l'ensemble du monde cycliste dans un profond deuil. Il faut dire que Bjorg était un garçon adorable, très apprécié dans tout le peloton et respecté de tous, jusqu'au vainqueur du Tour de France, Egan Bernal, dont il fut le dauphin chez les espoirs.

Bjorg était en outre une réelle promesse pour l'avenir de notre équipe. Avec en plus les départs annoncés de Tiesj Benoot, notre chef de file dans les classiques (flamandes), et de Victor Campenaerts, recordman de l'heure, notre futur s'annonçait soudain très compromis.


Entre-temps, un contrat de trois ans a cependant été signé avec Philippe Gilbert, qui compte encore toujours parmi les meilleurs coureurs belges du peloton, un professionnel accompli toujours motivé pour cravacher. Philippe s'est déjà construit un énorme palmarès – en grande partie sous nos couleurs d'ailleurs – mais une chose est sûre : sa soif de victoires est loin d'être étanchée. Il a de surcroît une tonne d'expérience à apporter aux jeunes talents de l'équipe.

En plus de Gilbert, le costaud John Degenkolb viendra également renforcer nos rangs. Outre des victoires d'étapes dans les trois grands tours, l'Allemand a aussi inscrit à son palmarès Milan-San Remo, Paris-Roubaix et Gand-Wevelgem. Progressivement de retour aux affaires après une grave chute, John a déjà annoncé qu'il était tout à fait disposé à partager sa riche expérience du sprint avec Caleb Ewan, voire même à la mettre à son service. Voilà qui est donc de bon augure…